Free Web Site - Free Web Space and Site Hosting - Web Hosting - Internet Store and Ecommerce Solution Provider - High Speed Internet
Search the Web


_____

Extraits
 

Journal de Montréal

Monseigneur Turcotte devrait s'excuser devant les orphelins de Duplessis au lieu de les traiter de menteurs. Nous savons tous par nos parents, qui ont été parmi ces enfants, ce qui s'est passé dans les orphelinats.

Gisèle St-Jean, 24 février 1999, p.27, Montréal
 

Monseigneur Turcotte sait très bien que leglise forçait les mères célibataires à abandonner leurs enfants sans quoi elles étaient répudiées. Les enfants nés hors mariage étaient jetés hors de l'Église.

Lise Garneau, 24 février 1999, p.27, Hull
 

Mgr Turcotte, l'excuse est humilité. Le cardinal Turcotte ne se souvient pas, obnubilé par le prestige de la soutane. Mais moi je me souviens, j'ai vécu mes souvenirs les plus noirs à l'âge de 2 ans, une épaule disloquée, des côtes brisées. Dans les orphelinats sans amour, sans tendresse, ce monde était vide de sens. Certaines bonnes soeurs ont sauvé leur peau en détruisant la nôtre, avec indifférence.

Michel Bertrand, 26 février 1999, p.21, Boucherville
 

- Nous, les humains, avons à nous excuser de nos erreurs.  Les paroles de Mgr Turcotte insinuent une Église parfaite et nonde source humaine.  Malgré les bonnes intentions des religieuses, il y a eu des abus à conséquences graves.

Jacqueline Pérusse, 28 février 1999, p. 13, Longueuil
 

Félicitations, Monsieur Nuovo pour votre chronique très éclairée qui dénonce l'attitude aberrante de Mgr Turcotte dans l'affaire des orphelins de Duplessis.

François Delisle, 28 février 199, p. 13, Montréal

- Bravo à Franco Nuovo pour sa prise de position face à Mgr Turcotte. Il faudrait aussi questionner les soeurs du Bon Pasteur qui fournissaient des enfants aux soeurs de la Providence et les questionner sur la provenance de leurs dollars.  Quand je les vois jouer aux victimes, j'ai mal au coeur.

Sylvie Pelletier, 1er mars 1999, p. 29, Montréal
 

- J'ai honte d'être catholique.  J'estimais Mgr Turcotte, mais son refus de s'excuser concernant les enfants de Duplessis me dépasse.  J'ai connu des gens qui y restaient ou y travaillaient et leur figure devient moins serein lorsqu'ils en parlent.

Jacques Béchard, 2 mars 1999, p. 19, Sainte-Thérèse
 

- Lucien Bouchard a critiqué le fédéral pour le montant qu'il a envoyé pour la santé.  Que pensez-vous des 3 millions pour les 3,000 orphelins de Duplessis?

François Lamothe, 8 mars 1999, p. 12, Laval.
 

Les soeurs de la Providence ont fait voeu de pauvreté, alors au lieu de se faire arnaquer, elles devraient donner de l'argent aux orphelins de Duplessis. Elles donneraient ainsi de la crédibilité au cardinal Turcotte.

Pierre Morrissette, 10 mars 1999, p. 19, Shawinigan
 

Les abuseurs en profitent. En refusant une enquête publique aux orphelins de Duplessis, notre gouvernement maintient le peuple québécois dans un silence qui profite depuis longtemps aux abuseurs de toutes sortes.

Michel Gaudette, 13 mars 1999, p.25, Trois-Rivières
 

Il est temps que le gouvernement paye.  Cela fait assez d'années que ça traîne. Les orphelins de Duplessis ont subi des préjudices et le gouvernement à l'époque de Maurice Duplessis a signé un décret pour étiquer des enfants débiles mentaux.  Ce n'est pas normal que cela se passe dans une société libre comme ici.

Hervé Bertrand, 1 0 juin 1999, Sainte-Anne-des-Plaines
 

Mgr Turcotte n'accepte pas de faire des excuses publiques aux orphelins de Duplessis ou de leur donner quelque compensation que ce soit. Où s'en va le Québec avec le clergé?

Nicole Bemier, 20 septembre 1999, Laval
 

Pas d'argent pour les pauvres enfants de Duplessis. Des cas isolés, prétexte le cardinal Turcotte. Pourtant, il y a 6 000 causes au Canada encore pendantes concernant les abus sexuels des religieux. Mes sympathies aux victimes d'injustices.

Michel Lachance, 20 septembre 1999, Montréal
 

Ce que l'Église catholique a fait aux enfants de Duplessis est un crime contre l'humanité qui ne soit pas rester impuni.

Marc Emmanuel, 23 septembre 1999, Montréal
 

Il faut faire enquête dans le dossier des orphelins de Duplessis. Je n'en reviens pas de l'attitude de Bouchard dans ce dossier. Cela prouve que l'État et l'Église, encore aujourd'hui, sont acoquinés. Il faut que cela cesse et que justice soit rendue.

Pierre Délisle, 27 juin 1999, Montréal
 

Le gouvernement octoie 40 millions de dollars par an pour rénover les églises, 8 millions par an à des millionnaires du baseball et 3 millions à 3000 personnes qu'on a étiquetées malades mentaux lorsqu'elles étaient enfants, celles qu'on appelle les orphelins de Duplessis.  Le gouvernement a perdu tout sens commun.

Michel Gaudet, 4 novembre 1999, Trois-Rivières
 

Tandis qu'en Alberta on a réparé les torts causés aux retardés mentaux, chez nous, l'Église catholique s'enlise dans l'injustice et son manque de compassion à l'égard des enfants de Duplessis. D'ailleurs, on devrait les rebaptiser enfants du cardinal Léger, car c'est sous sa gouverne que l'Église a profité monétairement des malheures de ces enfants sans défense.

Jean-Marc Dupont, 15 novembre 1999, p.27, Ville Mont-Royal
 
 

L'Actualité (revue)

Je suis profondément choquée par: Des soeurs se vident le coeur (juill.99). J'aurais souhaité que, au lieu de se défendre, elles mettent leur orgueil de côté et reconnaissent leurs torts. C'est un fait reconnu que les orphelins de Duplessis ont été placés dans des hôpitaux psychiatriques et qu'ils en portent aujourd'hui les séquelles. Je ne comprends pas pourquoi les commaunautés religieuses et l'Église catholique ont tant de difficultés à admettre qu'elles ont profité d'un système qui a porté atteinte à autrui.

Marie-France Côté, ler septembre 1999, p.4
 
 

Les soeurs Villeneuve et Fortier portent un jugement assez dur à l'endroit de notre rapport (celui de la Chaire d'études socio-économiques de L'UQUAM sur les orphelins de Duplessis) en nous accusant de déclarer "des choses tout à fait erronées". Pourtant, leurs propos confirment en effet que les enfants dont le quotient intellectuel pouvait atteindre 125 se retrouvaient dans des asiles puisque les orphelins étaient débordés. Elles admettent que le Mont-Providence a bel et bien été converti en institut psychiatrique pour des raisons financières et que les enfants illégitimes qui s'y trouvaient y ont été injustement internés.

Martin Poirrier, co-auteur, Montréal, 1er septembre 1999, p.4.
 
 
 

Qui sont les coupables?  Les Soeurs?  Le clergé?  Le gouvernement?  Les familles?  Ils le sont tous un peu à leur façon. Mais la grande coupable est la pensée "puritaine" de cette époque. Si on avait permis aux femmes célibataires de garder leurs "bâtards" sans se faire juger par tous, parlerionsnous aujourd'hui des orphelins de Duplessis?  Faisons donc notre propre examen de conscience.

Suzie Tremblay, Chicoutimi, ler septembre 1999, p.4

La Tribune

C'est avec plaisir que j'ai pris connaissance de l'article du 2 novembre dernier concernant les Enfants de Duplessis, pris en considération par messieurs Denis Lazure et Jacques Hébert. Il reste encore des hommes de compassion pour les humains sans défense. Toutefois, je regrette de constater que Mgr Jean-Claude Turcotte refuse de faire des excuses; ces enfants ont été victimes d'un système pas très catholique.

Thérèse Paquet, 24 novembre 1999, p.A-10, Magog



_____